jeudi 24 septembre 2009

Chronique Pour Sanpei Vol.1 & 2

Acheter Pour Sanpei volume 1 sur AmazonAcheter Pour Sanpei volume 2 sur Amazon
Pour Sanpei de Kono Fumiyo est une série complète en 2 volumes.

Les chapitres qui composent les 2 volumes sont brefs - 17 pour chaque - et traitent chacun du quotidien de Sanpei, un homme à la retraite venu s'installer chez son fils, Shirô, après la mort de sa femme, Tsuruko.
Sanpei est un homme âgé renfermé sur lui-même, peu à l'aise avec les gens. Il est cependant désireux de bien faire, comme le montrent les efforts qu'il fait pour suivre les instructions du carnet que lui a laissé sa femme sur le ménage, la cuisine, le jardinage, mais aussi sur son entourage : Shirô, son fils, Reika, la femme de son fils et leur fille Nona.

Les rapports entre Sanpei et son fils sont un peu difficiles, de même que ceux avec Reika et Nona. Les 1ères tentatives de Sanpei pour s'intégrer dans la famille sont mitigés : il met ainsi trop longtemps à préparer le repas, même s'il le réussit...

Si la personnalité du fils, Shirô n'est qu'esquissée, celles de Reika et de Nona sont développées, les rendant tout aussi attachantes que Sanpei.
La femme de ce dernier, Tsuruko, bien que décédée, est rendue très présente par le carnet qui la rappelle constamment au souvenir de Sanpei. A une ou deux reprises, elle semble même être réellement là, apportant une touche de fantastique et d'onirisme à un récit fortement ancré dans la réalité.
Un autre personnage féminin a beaucoup d'importance dans l'histoire : Iori Senkawa, une jolie jeune femme qui travaille pour une société de recrutement et qui cherche à embaucher Shirô. Ses rapports avec Shirô sont ambigüs et Sanpei se méprend sur ceux-ci...
Les parents de Reika ont aussi une place non négligeable : Sanpei est en quelque sorte en rivalité avec cet autre grand-père de Nona, présenté comme nettement plus fantasque que lui.

Très centrée sur les rapports humains, l'histoire est aussi celle d'un apprentissage des tâches ménagères. En même temps que Sanpei, le lecteur va apprendre (ou réapprendre) à recoudre un bouton, à étendre le linge, à soigner des malades, à repasser, à préparer le thé, à fabriquer des boîtes, à s'occuper des plantes, à tricoter, à construire un perchoir à oiseau, à faire le ménage...

A propos du ménage, il est dommage qu'une petite note n'ait pas été mise par l'éditeur pour expliquer pourquoi Sanpei met des feuilles de thé par terre pour les balayer ensuite. Il s'agit d'une coutume au Japon : outre le fait que la poussière s'accrochent aux feuilles de thé infusées, le thé est considéré comme un antiseptique.

Doux, triste, tranquille, amusant et instructif, Pour Sanpei est un manga qui est à lire et relire afin d'être sûr de n'avoir raté aucun détail. Bien souvent, en effet, l'image prend le pas sur le texte et un regard attentif est nécessaire pour jouir pleinement de l'histoire.

***

En France, de Kono Fumiyo, chez le même éditeur, on peut également lire Le Pays des Cerisiers qui raconte à travers une jeune fille, la difficulté à vivre normalement après la guerre et Hiroshima.
Acheter Le Pays des cerisiers sur Amazon
En novembre, dans un registre différent, on pourra découvrir dans la collection Kids de l'éditeur Glénat, Koko-San, l'histoire d'une petite fille et du coq qu'elle adopté.
Acheter Koko-San sur Amazon

Articles/Actualités du blog