vendredi 12 septembre 2014

Chronique - Food Wars : c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs soupes

Food Wars (Shokugeku no Soma) de Yuto Tsukuda et Shun Saeki raconte l'histoire de Sôma Yukihara, un adolescent qui cuisine sans relâche pour un jour prendre la tête du restaurant paternel, mais qui se retrouve finalement obligé d'entrer dans une école culinaire réputée : Totsuki.

Au chapitre 1, est introduit Sôma Yukihara, un héros dynamique, doué, passionné par la cuisine et confiant dans ses compétences, s'amusant de ses tests culinaires ratés qu'il oblige les autres à manger, au même titres que ses réussites. Au chapitre 2, c'est au tour de Erina Nakiri de faire son apparition, une séduisante jeune fille connue pour avoir un palais divin et membre du conseil regroupant les 10 meilleurs élèves de l'école Totsuki. Enfin, n'oublions pas Mégumi Tadokoro, la dernière de la liste d'admission de l'école, personnage timide et empoté qui contraste agréablement avec les 2 autres.

Acheter Food Wars sur Amazon
Shonen en cours
Dans Food Wars, les ingrédients utilisés sont classiques, mais à la manière du riz furikaké préparé par le héros au chapitre 3, c'est revisité et ce, avec une bonne dose d'humour et d'exagération. Par exemple, le cliché des mangas culinaires du restaurant menacé de fermer est expédié en un chapitre dont la chute ne manque pas de sel.

Par ailleurs, les réactions des personnages en dégustant les plats sont poussées à l'extrême. Erina Nakiri visualise ainsi tout ce qu'elle mange de façon particulièrement cocasse et quand le résultat est délicieux,  les personnages en ont des espèces d'orgasmes - l'occasion de dénuder les personnages et de leur faire prendre des positions érotiques... C'est tellement trop que cela en devient drôle. 

A notez, sont joint aux cinq chapitres intitulés "Plats", deux "Hors d'œuvre" savoureux dont l'histoire courte pilote qui a donné ensuite naissance à la série. Ce prototype est suffisamment différent pour qu'il n'y ait pas une impression de redondance et c'est amusant de noter ce qui a été gardé, ce qui a été transformé.  

Dernier détail : une recette de cuisine est donnée, et même si pour le moment l'aspect humoristique prime sur le gastronomique,  la représentation de certains plats fait saliver.

En bref, Food Wars, c'est un régal : drôle et enlevé. Vivement la suite des prouesses culinaires du héros !

Articles/Actualités du blog