vendredi 6 mars 2015

Chronique - Lady Boy VS yakuza, l'île du désespoir alias l'île de Kon-Lhankul

Acheter Lady boy vs yakuzas, l'île du désespoir sur Amazon
Seinen prévu en 5 volumes
Toshifumi Sakurai, l'auteur de Lady Boy VS yakuza, l'île du désespoir précise en postface qu'il voulait "faire quelque chose qui soit à la fois, drôle, intéressant, détonnant et surtout du jamais vu [...] un manga que personne n'aurait jamais pu imaginer."
Pour le coup, c'est réussi ! Loin de bêtement surfer sur la mode des "survival", Lady Boy VS yakuza, l'île du désespoir est un manga de survie unique en son genre qui ne pouvait avoir sa place nulle part ailleurs que dans la collection WTF!? de l'éditeur Akata.
C'est en effet l'histoire de Kôzô Kamashima, un yakuza qui a couché avec l'épouse et la fille du big boss, et qui se retrouve transformé en femme par ce dernier et envoyé sur une île où se trouvent cent pervers qui ne pourront partir qu'après avoir baisé Kôzô, condamné donc à mourir en étant violé.

C'est du pur délire, du grand n'importe quoi, mais ça marche. Du sexe, du sang, de la vulgarité et de la débilité, un humour en dessous de la ceinture, mais c'est tellement énorme et assumé que c'en est jouissif.

Il y a malgré tout un fond tragique à tout ça qui est très bien géré et qui permet de nous donner envie que le héros devenu transsexuel malgré lui s'en sorte.

Graphiquement, c'est pas beau, presque caricatural par moment, mais c'est rigolo et ça colle bien avec l'histoire. Les personnages ont des tronches pas croyables, tel le boss avec toutes les veines qui ressortent de son visage ou encore le pervers avec la main en permanence dans le slip.

En bref, c'est un manga de survie unique, pour un public averti, jouissif parce transgressif.

-------------------
Lire un extrait de 43 pages sur AkaZoom
Article lié sur le blog : présentation de la série

Articles/Actualités du blog