mardi 26 mai 2015

Chronique - Rin, l'apprenti mangaka et la medium

Acheter Rin sur Amazon
Shonen en cours
Comme dans Beck, autre série de Harold Sakuishi, Norito, le héros de Rin, est un garçon timide qui n'en revient pas de vaguement sympathiser avec une fille populaire de sa classe, à priori hors de sa portée. Cependant, là où  le héros de Beck, se découvre une passion pour le rock dans les premiers volumes, Norito a dès le début un rêve : devenir mangaka ! Pour réussir, il dessine sans relâche, encore et encore (en écoutant un cd du groupe Beck !) Il a cependant encore du chemin avant de parvenir à être publié et de nombreux dessinateurs sont sur les rangs...

Rin, l'héroïne au physique d'idole qui donne son nom a la série a clairement autant d'importance que Norito : elle peut prédire l'avenir comme Li dans 7 Shakespares, autre série de Harold Sakuishi, mais est aussi capable de voir les défunts. L'usage de son don semble affecter sa santé.

Ainsi, au-delà de la passion de Norito et son désir de percer dans le milieu du manga, une intrigue plus large semble se dessiner en arrière-plan. Les pouvoirs de medium de Rin apportent une touche fantastique un brin inquiétante : on ne doute pas que le don de la jeune fille va être source d'ennuis.

Le trait plutôt épais de Harold Sakuishi a gagné en précision depuis Beck, mais une chose n'a pas changé : le héros fait parfois des têtes impayables.

La rencontre des deux héros ne se faisant qu'à la fin du volume, on reste dans l'attente des conséquences. Hélas, étant incapable de prédire l'avenir comme l'héroïne, il faudra patienter jusqu'au premier juillet pour voir comment les choses tournent.

En bref, Rin démarre de façon intrigante, donnant envie d'en apprendre plus sur Rin et ses pouvoirs paranormaux, mais aussi sur Norito pour savoir jusqu'où il va aller dans le monde du manga.

Articles/Actualités du blog