mardi 30 juin 2015

Chronique - Happy Project ou la formation institutionnalisée des couples


Acheter Happy Project volume 1 sur AmazonL'évènement Happy Project inventé par l'auteur, c'est l'obligation pour tous les jeunes du pays âgés de 18 ans de participer à un grand rassemblement où trois garçons et trois filles vivent en groupe pendant un mois avec la possibilité de faire une unique demande en mariage. Si un oui est obtenu, le couple est formé, autrement, on se retrouve placé dans un autre groupe.

Acheter Happy Project volume 2 sur AmazonHappy Project est un shonen de type comédie romantique complet en 4 volumes ou pour être exact 3 volumes et un ultime chapitre, la majeure partie du 4ème volume étant consacré à un autre héros, Taiga, lui aussi devant trouver sa promise dans le cadre du Happy Project. 
Là où le premier héros, Sôta est un garçon manquant de confiance en lui, espérant qu'une fille veuille bien de lui, Taiga qui est pauvre, est intéressé par se dénicher une fille riche. 

Acheter Happy Project volume 3 sur AmazonAcheter Happy Project volume 4 sur AmazonLe ton oscille entre pure comédie et moments plus sombres. On découvre ainsi des aspects moins reluisants au Happy Project avec les groupes arrangés en amont ou encore des candidats qui en manipulent d'autres, utilisant les règles à leurs avantages afin par exemple d'en éliminer d'autres et de voir arriver de nouvelles personnes dans leur groupe. 
Ce ton mixte n'est pas mauvais, le contraste entre les deux créant un effet de surprise la première fois qu'on bascule dans le dramatique alors que jusque là c'était léger, mais le mélange n'est pas toujours bien géré.

Au final, j'ai préféré le second Happy Project au premier, car Sôta est une vraie girouette au cœur changeant plus énervant qu'autre chose avec ses atermoiements : dur de croire en ses sentiments ! Au bout du compte Taiga semble plus sincère en dépit de ses mensonges pour se faire passer pour un riche et séduire une fille fortunée. 
Alors qu'on peut se réjouir pour Taiga à la fin, difficile de faire de même pour Sôta qui hésite successivement entre trois filles.

En bref, Happy Project est une courte comédie dramatique qui contient de bons éléments pas toujours bien dosés et est affligée d'un héros indécis.

Articles/Actualités du blog