jeudi 24 décembre 2015

Bilan Manga de l'année 2015

Beaucoup de gens regrettent les géniaux et fantastiques bilans mangas du site Mangaverse, moi compris, et je me suis dit pourquoi ne pas tenter l'exercice... Je ne prétends cependant pas avoir atteint son niveau et forcément, c'est à ma sauce, mais je confirme que c'est horriblement chronophage !

Comme il y a 2 années manquantes entre le dernier bilan de Mangaverse qui date de 2012 et le mien de 2015, j'ai abandonné l'idée de mettre les graphiques qui permettaient de voir les évolutions des parutions des éditeurs, mais j'ai quand même mis quelques indications quand c'était en hausse ou en baisse après vérifications...

2015, en chiffres, cela donne :
1729 sorties dont :
1635 mangas
11 animé comics
15 manhwas
32 manhuas
22 manfras/global mangas
2 fanbooks/guides/quizz
4 artbooks 
8 romans 

Les manhwas disparaissent, le nombre de manhuas augmentant.

Niveau sorties annuelles :
190 nouvelles séries, 112 one-shots, 145 fins de séries et  101 volumes réédités concernant  28 séries.
196 titres shonen, les 3 plus grands fournisseurs étant Pika, Kana et Kurokawa
180 titres seinen, les 3 plus grands fournisseurs étant Ki-Oon, Kana et Komikku
136 titres shojo/josei, les 3 plus grands fournisseurs étant Soleil, Delcourt et Panini
97 titres boy's love, le plus grand pourvoyeur étant la collection dédiée d'IDP
13 hentai, quasi tous publiés par Taifu Comics
1 unique yuri chez Asuka


Ci-dessous, les éditeurs en détails avec leur sorties de l'année 2015 et un avant-goût de celles de 2016 (divisés en trois grandes catégories qui correspondent à leur volume de parution respectif)

Les mangas ne sont pas partis pour disparaître des librairies et c'est tant mieux, mais il faut avouer qu'il y a de quoi se noyer dans la masse avec des mangas "clones" : le nombre de mangas sur les chats grandit et les mangas de survie se multiplient... sans compter que les vampires et zombies n'ont pas abandonné la partie !

Le nombre de séries courtes de 2-3 volumes augmente -  les annonces pour 2016 confirme cette tendance.
On notera qu'il y a de plus en plus de mangas en version numérique qui sortent en même temps que leur édition papier.
Le développement du numérique permet celui de la publication en chapitres en simultanée avec le Japon, mais cela ne concerne encore que peu de titres tels Naruto Gaiden chez Kana, UQ Holder et L'attaque des titans chez Pika.

Autrement, 2015 marque la valse des directeurs éditoriaux, ce qui promet des changements de politique éditoriale et de catalogue dans les années à venir pour différents éditeurs, mais pas tout de suite, puisqu'on rappellera que les titres sont signés longtemps en amont et que les directeurs qui arrivent sortent d'abord les titres choisis par leurs prédécesseurs, cela a été ainsi le cas de Pierre Valls, ancien directeur de chez Pika qui en 2014 a sorti les titres d'Akata jusqu'alors collaborateur des éditions Delcourt et dont a vu les choix qu'à partir de cette année.
Bref, cette année, Mehdi Benrabah, directeur éditorial de Kazé Manga est parti chez Pika, Kim Bedenne ayant laissé la place pour s'occuper du bureau japonais de l'éditeur parisien Ki-oon. Chez Glénat, Stéphane Ferrand est parti et c'est Makoto Satô qui l'assistait jusqu'alors qui prend la relève.

Articles/Actualités du blog