mercredi 27 janvier 2016

Chronique - Kiss Him, Not Me, comédie sur une fan de boy's love


Acheter Kiss Him, Not Me sur Amazon
Kiss Him, Not Me : shojo en cours
Kae est une fille rondelette fan de mangas et en particulier de boy's love (mangas mettant en scène des relations amoureuses entre hommes) Traumatisée par la mort d'un de ses personnages favoris, elle perd du poids de façon spectaculaire et la voilà soudain populaire auprès de garçons qu'elle prenait plaisir à imaginer ensemble...

En un mot, ce titre est drôle. Ce n'est pas le premier à plaisanter sur les otakus et et en particulier les fujoshi (filles fan de boy's love) - on pensera ainsi au très réussi Otaku Girls ou encore à Ma copine est fan de yaoi - mais la mangaka, Junko, dessinatrice de nombreux boy's love (d'ailleurs disponibles en France) s'en sort à merveille.
La passion de l'héroïne pour les mangas et sa façon de fantasmer en mettant en couple des garçons de sa classe  est le premier ressort comique. Le second, c'est la rivalité pour la conquérir entre les quatre beaux garçons qui ont chacun un profil différent.
 Le passage façon Olive et Tom alias Captain Tsubasa où Kae croit pouvoir "ne faire qu'un avec le ballon" vaut son pesant d'or, de même que celui où le frère de Kae veut "sauver" les quatre garçons en révélant la vérité sur sa sœur et notamment sa passion pour les boy's love...
Il est d'ailleurs intéressant et amusant de voir comment Kae cherche au début à cacher son côté otaku, mais en est finalement incapable et entraîne malgré elle ses prétendants dans son univers.

Le changement physique radical et limite magique de l'héroïne, de même que l'intérêt qu'elle suscite auprès des garçons suite à cela, est un peu gênant, comme si le physique faisait tout.
Heureusement que l'un des prétendants semblait déjà sur les rangs avant sa transformation. De plus, Kae n'est à la base pas spécialement complexée par son physique et pas vraiment intéressée par sortir avec des garçons qu'elle préfère imaginer en couple les uns avec les autres.
Ainsi, si de bout en bout, le ton est à la comédie, il y a tout de même en arrière-plan une réflexion sur le paraître. 

En bref, Kiss Him, Not Him est une comédie romantique fort amusante avec une héroïne qui ne sait que faire de son harem et qui préférerait que ses prétendants sortent les uns avec les autres plutôt qu'avec elle !

Bilan positif
+beaucoup d'humour : se moque gentiment des otakus et en particulier des fujoshi (filles fan de boy's love)
+une réflexion sur le paraître
_ un brin artificiel dans sa construction (transformation physique limite magique...)

Articles/Actualités du blog