jeudi 10 mars 2016

Chronique - Le monde selon Uchu, celui qui se savait dans un manga

Tout commence comme une banale comédie romantique scolaire... Alice Tsunomine qui a des origines françaises se présente à ses camarades, puis c'est au tour d'Uchu Hoshino dont le prénom signifie "univers" (ce qui n'a rien d'un hasard évidemment...) Les autres protagonistes sont : Shinri, le frère jumeau d'Uchu qui n'est pas dans la même classe (du moins au début), Iya, Chiyoko Saimi qui est amoureuse de ce dernier ainsi que le mystérieux professeur de dessin.

Acheter Le Monde selon Uchu sur Amazon
Seinen en 2 volumes
Mais les choses ne sont pas si simples qu'elles paraissent. Aux côtés d'Alice, on découvre en effet qu'Uchu sait qu'il est dans un manga et pense en être le héros à cause du titre, mais l'est-il vraiment alors qu'il n'apparaît que fort peu ? Quant à Iya, il a peur du monstre qui le regarde, un monstre qui serait peut-être bien, nous, lecteur du manga... Et c'est fort étrange de se sentir ainsi impliqué, pris à parti.
Les personnages pointent les bulles, lisent les encadrés avec les pensées... L'un reçoit même un coin d'une étoile d'arrière-plan dans la joue et c'est drôle. 
Le statut de héros est questionné, de même que la pertinence des passages représentés, notamment en ce qui concerne les scènes intimes (douches, toilettes...) Le lecteur est-il un affreux voyeur ? La sincérité des sentiments ressentis est par ailleurs mis en doute.  

En bref, Le Monde Selon Uchu en tant que manga qui se présente comme tel et s'interroge sur lui-même est une œuvre à la fois drôle, étrange et fascinante.

Vivement le second et dernier volume, le 30 mars - quand bien même ses personnages appréhendent cette fin de leur monde !

Bilan très positif 
+mise en abyme du manga
+personnages qui s'interrogent sur leur statut de personnages
+le lecteur impliqué
- au final, pas trop d'histoire, tout étant dans le questionnement

Articles/Actualités du blog