lundi 24 octobre 2016

Chronique - Promesses en rose, une histoire de Cendrillon

Le récit commence alors que le comte de Rokujô, le père de Iroha est mort et qu'elle se retrouve sous la coupe de sa sévère belle-mère et face à la jalousie de Yoko, sa belle-sœur. Alors que sa belle-mère souhaite se débarrasser d'elle en la mariant à un homme riche et âgé, elle reçoit une invitation au bal de la famille ducale Shiranui qui lui est confisquée. 

Acheter Promesses en rose sur AmazonLes ressemblances avec le conte Cendrillon sont flagrantes, mais il y a beaucoup de variations. Ainsi, l'histoire se déroule dans le Japon historique du XIXème siècle, Iroha a la langue bien pendue et ne se comporte pas comme une jeune fille de bonne famille - interdite de bal, elle s'infiltre à la fête par les jardins, telle une voleuse  !
Le prince de Iroha, Retsu Shiranui, qui n'est en fait qu'un duc que notre héroïne prend au début pour un voleur, ne manque pas de caractère non plus. Il prend visiblement plaisir à la taquiner et à la voir multiplier les impolitesses à son égard.

Sur Promesses en rose planent par ailleurs différents mystères : la cicatrice semblable à une branche de ronce qui barre le dos de Iroha et les roses qu'elle reçoit chaque année, à l'approche de son anniversaire, d'un destinateur anonyme, façon Glass Mask alias Laura ou la passion du théâtre. 

Promesses en rose n'est pas franchement surprenant - on a par exemple déjà une bonne idée de l'identité de celui qui envoie les roses - et  les échanges dynamiques entre Retsu et Iroha genre chien et chat sont classiques, de même que leurs personnages, mais on ne s'ennuie pas et on ne devine pas tout non plus.

Au niveau de l'adaptation française, on regrettera quelques formules trop modernes, inadaptées à ce récit en kimonos et uniformes.

En bref,  Promesses en rose est une sympathique variation empreinte de mystère du conte de Cendrillon transposé dans le Japon du 19ème siècle.

-----------------------------
Article lié sur le blog :
Présentation détaillée du titre (en couverture du mag de prépub...)

Ils en parlent ailleurs sur le web : 
Avis Blablas de Tachan
Avis Fleurs de Sakura
Deux avis sur Bulle Shojo

Articles/Actualités du blog