vendredi 24 février 2017

Chronique - Mother's Spirit, un amour interculturel

Acheter Mother's Spirit sur AmazonMother's Spirit de Enzo raconte l'histoire de Ryôchirô Tsusuki, un japonais travaillant au bureau de la scolarité dans une université qui se retrouve à devoir accueillir chez lui Qaltaqa, un étudiant étranger qui vient de la tribu des Lutah qui vit coupée du monde moderne.

De façon intéressante, au début, Ryôchirô est tout sauf ravi de se retrouver avec cet étranger sur les bras et encore plus embarrassé quand il se rend compte que ce dernier ne parle que la langue de sa tribu. La communication est donc très difficile dans un premier temps, surtout que Qaltaqa ne connaît rien du monde moderne et a peur et s'étonne tour à tour devant télévisions, téléphones, voitures, plaques à induction...

Cependant, peu à peu, à force de le côtoyer et de vivre sous le même toit, Ryôchirô s'attache à Qaltaqa et grâce au progrès de celui-ci en japonais, finit par pouvoir échanger avec lui. Sans être complètement réaliste dans ses propos culturels, Mother's Spirit  prend le soin de développer la relation entre ses deux héros si bien que l'amour qui naît entre eux n'a rien de forcé ou contraint. En effet, même si le sujet aurait pu se prêter à une accumulation de scènes de sexe sauvages ce n'est pas du tout le cas, dans Mother's Spirit, le rapport amoureux entre les deux héros est un aboutissement naturel et logique.

Les protagonistes secondaires - le directeur de l'université et l'autre homme de la tribu des Lutah venu en visite sont extravagants juste ce qu'il faut pour apporter un soupçon d'humour et de dynamisme au récit qui sait par ailleurs se montrer émouvant, Qaltaqa étant très désireux que son séjour à l'étranger puisse aider sa tribu.

Graphiquement, les personnages ne sont pas androgynes, les vieux font leurs âges et les deux héros sont masculins et séduisants chacun à leur manière.

Articles/Actualités du blog