lundi 24 avril 2017

Chronique - Nos yeux fermés, un autre regard sur le monde

Acheter Nos yeux fermés sur Amazon
récit complet en 1 volume
Vous connaissez le proverbe il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ? Il s'applique à merveille à ce récit où l'handicapé n'est pas celui qu'on croit...
Ichitarô est un jeune homme non-voyant, mais il est souriant et insouciant et il sème autour de lui la bonne humeur. Il déborde d'optimisme, même si pour trouver son chemin, il a besoin de solliciter l'aide des autres.
A l'opposé, Chihaya est une jeune fille fâchée avec la vie sans cesse la tête et se montre mal aimable avec les autres. On peut la comprendre, car elle travaille très dur pour payer le loyer et la nourriture et s'occuper de son bon à rien de père, toujours est-il qu'elle ne fait attention qu'aux choses qui ne vont pas dans sa vie.
Entre ces deux-là, de doux sentiments naissent, cependant, l'histoire d'amour n'est pas très développée et limite décevante. Il faut dire que ce qui est important, c'est que grâce à Ichitarô, Chihaya apprend à voir la beauté du monde et s'ouvre aux autres gens en dépit de ses soucis. Si les difficultés des personnes non-voyantes ne sont pas occultées, ce qui est surtout mis en lumière, c'est que cette absence de vue leur apporte d'autres choses, une autre vision du monde.

En bref, Nos yeux fermés nous fait sentir ce que le monde a de beau et nous rappelle l'importance de l'entre-aide.


Ils en parlent ailleurs sur le web :

Articles/Actualités du blog