mercredi 19 juin 2019

Chronique - Laughter in the end of the world, un one-shot bluffant

Acheter Laughter in the End of the World sur AmazonLe héros est un immortel qui porte sur sa joue la marque du démon. Il voyage en compagnie de sa petite sœur. Il est néanmoins désireux de débarrasser une ville du démon qui l’oppresse en échange d’argent et d’informations.

La mise en place de l'univers est assez lourde avec une histoire de démon blanc qui a été vaincu, mais pas vraiment. On entre heureusement assez vite dans le vif de l'action.
Le titre se veut aussi réflexif : qui est le plus démoniaque dans l'affaire entre les immortels et les humains ?
L'histoire est plutôt sombre, montrant la noirceur de l'humanité, mais il y a des touches d'humour, le jeune homme portant la marque du démon étant très protecteur envers sa petite soeur.
Yellow Tanabe possède un coup de crayon efficace et un vrai talent pour la mise en scène et le récit sait se montrer surprenant.

En bref, Laughter in the end of the world avec ses humains marqués par le démon avait le potentiel pour devenir une série, mais même avec un unique volume, le titre réussit à tirer son épingle du jeu. Une réussite, donc !

Article lié sur le blog :  
Ils en parlent ailleurs sur le web :

Articles/Actualités du blog