mardi 15 septembre 2020

Paru en juin-juillet 2020 - Funestes vaisseaux et Crépuscule des Samouraïs, l'histoire du Japon en manga

Funestes vaisseaux de Sean Michael Wilson (scénariste américain) et Akiko Shimojima (dessinatrice japonaise) est l'introduction au Crépuscule des Samouraïs. Ces deux titres sortis respectivement en juin et juillet 2020 au format 16x23 et au prix de 13€  font partie de la collection  l’Histoire du Japon en manga publiée par  Graph Zeppelin.
 
Les deux  titres sont également disponibles en numérique.

Résumé de Funestes Vaisseaux : Japon, 1853. L’Empire du Soleil levant s’isole politiquement et techniquement depuis des siècles afin de protéger leur spécificité culturelle. Alors que l’Asie est envahie par les colonies européennes (France, Royaume-Uni, Pays-Bas, Espagne, Portugal…) les États-Unis veulent leur part du marché asiatique et envoient une flotte de steamers en ambassade. Une ambassade musclée. Ces « bateaux noirs » (surnommés ainsi par les Japonais parce qu'ils crachaient de la fumée), sous le commandement du Commodore Matthew Perry ont pour mission de forcer le Japon à s'ouvrir au commerce international, particulièrement américain. 
Ce livre décrit la surprise du peuple japonais engendrée par l’arrivée de ces funestes vaisseaux, la confusion politique, les négociations menant au Traité de Kanagawa mettant fin à l’isolement nippon. Funestes vaisseaux met en images l'atmosphère de menace et de changement qui régnait au Japon durant la période du Bakumatsu (1853-1868) durant laquelle le Japon mit fin à sa politique isolationniste et modernisa le système féodal.

Résumé de Crépuscule des Samouraïs : Depuis la Convention de Kanagawa de 1854, le Japon a mis fin à sa politique isolationniste et a ouvert ses ports aux Occidentaux. Le pays s’est ouvert à la modernité et a engagé une réforme rapide et profonde de ses valeurs. La conscription a mis fin à la suprématie des guerriers samouraïs. Nostalgique des valeurs ancestrales, en 1877, le clan Satsuma se rebelle contre l’Empereur. Fort de quelques dizaines de milliers de samouraïs armés de sabres et de mousquets, Saigo Takamori et ses troupes résistèrent durant 9 mois aux 300 000 soldats de l’armée impériale équipée de canons, de fusils et de mitrailleuses. Bataille après bataille, c’est moins de 400 samouraïs rebelles qui, cernés sur la colline de Shiroyama, affronteront la Garde impériale lourdement armée. Les rebelles refuseront de se rendre et seront anéantis dans une charge légendaire. Le chef rebelle Saigo, blessé, se suicidera traditionnellement par sepuku dans un ultime geste héroïque. Ultime guerre civile japonaise, cette défaite marquera la fin de la caste des samouraïs et l’entrée définitive du Japon dans l’ère moderne.

[Source critique du Crépuscule des Samouraïs https://www.7bd.fr/2020/09/le-crepuscule-des-samourais-la.html & plateforme Izneo https://www.izneo.com/fr/auteur/akiko-shimojima-12254]