lundi 20 mars 2017

Chronique - L'enfant et le maudit, un conte poétique

Acheter L'Enfant et le maudit sur Amazon
Il était une fois une petite fille, Sheeva, dont un être maudit surnommé Professeur prenait soin et qu'elle ne devait toucher sous aucun prétexte sous peine d'elle aussi subir la malédiction.

L'Enfant et le maudit est semblable à un conte pour enfants, en raison des illustrations qui rappellent les gravures et les dessins des livres du 19ème, mais aussi de l'univers dans lequel la fillette et son gardien protecteur évoluent : un monde divisé en deux, l'Intérieur où vivent les humains et l'Extérieur où habitent les êtres monstrueux. 

Le duo est attachant entre la fillette blanche et innocente et le gentil maudit tout noir désireux de la protéger et de préserver son bonheur. Ils vivent isolés dans une chaumière dans la forêt, près d'un village abandonné par ses habitants. Les seuls autres êtres vivants présents sont des soldats chargés de tuer les maudits pour éviter que la malédiction ne se propage, cependant leurs yeux sont dissimulés derrière les visières de leurs casques, leur donnant un caractère éminemment plus inquiétant que le maudit à l'étrange allure, mais au cœur généreux.

Il se passe à la fois peu et beaucoup dans ce premier volume qui pose en douceur les bases de son univers, le quotidien y joue un rôle important entre recherche de la nourriture et entretien du feu de la cheminée, mais le danger est toujours omniprésent. Il se dégage de l'ensemble un parfum de mystères et de poésie.

En bref, L'Enfant et le maudit possède une ambiance poétique et des illustrations qui lui confèrent une aura unique.


Article lié sur le blog : présentation de la série 

Ils en parlent ailleurs sur le web : 

Articles/Actualités du blog